La sécurité

 

Aujourd’hui, la sécurité des français est devenue une priorité nationale ; toutefois, les cibles des terroristes ne se limitent pas aux français résidant en France, car les français peuvent aussi être touchés à travers les touristes, ou les expatriés ;

 

Or malheureusement , les dispositions en la matière sont rares pour ne pas dire inexistantes!

Certaine initiatives nationales pourraient être utilisées et généralisées sur l’étranger ; ainsi SAIP (Système d'alerte et d'information des populations), l’application lancée en 2016 par le gouvernement , qui est destinée à prévenir les Français en cas de catastrophe sur le territoire français, qu'il s'agisse d'un attentat, d'un accident nucléaire ou chimique ou d'une rupture de barrage, pourrait être généralisée et étendue dans les cas d’attentats à l’étranger

Il faut donc :

  • étendre SAIP aux risques d’attentats susceptibles de se produire à l’étranger
  • revoir les plans sécurité des ambassades
  • organiser l’information en temps réel des français de l’étranger
  • actualiser la base de données des français de l’étranger pour tendre vers une inscription plus complète de nos compatriotes expatriés ( ce qui passe par un recoupement des données avec d’autres administrations )
  • accroître la concertation entre les services consulaires et les grands groupes français présents dans les pays à risque
  • mutualiser nos représentations consulaires avec d’autres pays européens
  • créer un fonds de solidarité d’indemnisation des français expatriés victimes de catastrophes naturelles ou de crises politiques graves