MON PROJET POUR LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES PARTIELLES DE 2018

MA PROFESSION DE FOI
Découvrez dés à présent ma profession de foi, et le combat que j'entends mener, pour vous, avec vous.
circulaire Ludovic Lemoues_web.pdf
Document Adobe Acrobat [840.8 KB]

Si j'ai fondé en novembre 2016 le Front des Patriotes Républicains, c'est pour répondre à deux attentes : 

 

- créer un parti qui soit clairement patriote et républicain, attaché aux valeurs républicaines, mais un parti intègre, regroupant des personnalités dignes de confiance, issues de la société civile, pas du monde politique, en qui les électeurs puissent avoir confiance

 

- créer un parti de français de l'étranger, pour répondre aux attentes et aux besoins des français de l'étranger, trop souvent ignorés des partis traditionnels, qui ne leur proposent des programmes qu'à la veille des échéances électorales et les oublient sitôt élus....

 

Avec moi, pas d'ambiguité, être français de l'étranger, ce n'est pas un statut de circonstance, c'est ma vie depuis 2008, et c'est surtout ma passion, celle de vouloir améliorer notre quotidien, celle de vouloir gagner et mériter votre confiance.

 

Mon projet pour les élections législatives partielles de 2018, ce n'est pas de vous faire croire que je m'intéresse aux Français de l'étranger depuis toujours, pour oublier sitôt après les élections mes engagements;

 

Moi je vis en Espagne depuis 2008, mon fils est scolarisé dans un lycée français, j'ai créé des sociétés à l'étranger, ...

 

Français de l'étranger ce n'est pas un statut, c'est un choix;

 

Ce choix, c'est le mien, c'est le vôtre, c'est le nôtre;

 

Les élections législatives de juin 2017 ont marqué un tournant dans la vie politique française:

- les partis traditionnels (PS, LR, PC, EELV, FN, ...) ont été balayés par des partis de création récente (LREM, FI, ...)

- les français ont rejeté les politiciens, non pour leur manque de compténces ou leur manque de mérites, mais pour répondre à un simple besoin de renouvellement! 

- enfin, l'effet de l'élection présidentielle sur les élections législatives a été décuplé du fait de l'absence de chefs susceptibles d'organiser la résistance à la tête des partis traditionnels;

 

Nous sommes donc aujourd'hui dans un système mono-parti, mais après 9 mois de pouvoir, le constat est là, sans appel :

- cote de popularité de E. Macron : 38 %

- cote de popularité de E. Philippe : 34 %

(enquête Elabe 02/2018) " l'actuel chef de l'Etat se situe au même niveau que son prédécesseur François Hollande à la même période de son quinquennat (38%), note l'institut de sondage."

 

Au 1er Janvier 2018, l'effet Macron, c'est :

- Coût des contrôles techniques : + 20 %

- Prix des carburants : + 4cts / litre

- Prix du gaz : + 6.9 %

- Coût des assurances auto : + 3 %

- Augmentation de la CSG : +1.7 %

- Prix des péages : + 2 %

et la liste n'en finit pas de se rallonger, pour mieux faire baisser le pouvoir d'achat des français !!

 

Pour faire face à cette situation inédite, je pense que le dernier lieu de résistance, à savoir l'Assemblée Nationale, doit être plus que jamais préservée pour rester un lieu de proposition et de veille, face aux manoeuvres du Président Macron; 

 

C'est à ce titre que je suis candidat aux élections législatives partielles du 8 avril 2018, au-delà de tout clivage politique!

 

Je compte sur vous, car Ensemble, nous pouvons gagner et nous faire entendre!