MON PROJET POUR LES ÉLECTIONS SÉNATORIALES DU 24 SEPTEMBRE 2017

Si j'ai fondé en novembre 2016 le Front des Patriotes Républicains, c'est pour répondre à deux attentes : 

 

- créer un parti qui soit clairement patriote et républicain, attaché aux valeurs républicaines, mais un parti intègre, regroupant des personnalités dignes de confiance, issues de la société civile, pas du monde politique, en qui les électeurs puissent avoir confiance

 

- créer un parti de français de l'étranger, pour répondre aux attentes et aux besoins des français de l'étranger, trop souvent ignorés des partis traditionnels, qui ne leur proposent des programmes qu'à la veille des échéances électorales et les oublient sitôt élus....

 

Avec moi, pas d'ambiguité, être français de l'étranger, ce n'est pas un statut de circonstance, c'est ma vie depuis 2008, et c'est surtout ma passion, celle de vouloir améliorer notre quotidien, celle de vouloir gagner et mériter votre confiance.

 

Mon projet pour les élections sénatoriales, ce n'est pas de vous faire croire que je m'intéresse aux Français de l'étranger depuis toujours, pour oublier sitôt après les élections mes engagements;

 

Moi je vis à l'étranger depuis 2008, mon fils est scolarisé dans un lycée français, j'ai créé des sociétés à l'étranger, ...

 

Français de l'étranger ce n'est pas un statut, c'est un choix;

 

Ce choix, c'est le mien, c'est le vôtre, c'est le nôtre;

 

Les élections législatives de juin 2017 ont marqué un tournant dans la vie politique française:

- les partis traditionnels (PS, LR, PC, EELV, FN, ...) ont été balayés par des partis de création récente (LREM, FI, ...)

- les français ont rejeté les politiciens, non pour leur manque de compténces ou leur manque de mérites, mais pour répondre à un simple besoin de renouvellement! 

- enfin, l'effet de l'élection présidentielle sur les élections législatives a été décuplé du fait de l'absence de chefs susceptibles d'organiser la résistance à la tête des partis traditionnels;

 

Nous sommes donc aujourdh'ui dans un système mono-parti, avec tous les risques que cela représente pour la démocratie;

 

Pour faire face à cette situation inédite, je pense que le dernier lieu de résistance, à savoir le Sénat, doit être plus que jamais préservé pour rester un lieu de proposition et de veille, face aux manoeuvres du Président Macron; 

 

C'est à ce titre que je souhaite proposer le 24 septembre, une liste pour les 6 sièges à pourvoir de sénateurs représentant les français de l'étranger, qui soit une liste d'union, une liste d'alliance, de personnalites attachées à la défense des français de l'étranger, au-delà de tout clivage politque!

 

C'est pour toutes ces raisons que je me présente, c'est pour toutes ces raisons que le 24 septembre : je compte sur vous, car Ensemble, nous pouvons gagner!